Voyage en Italie – Partie 2

Dans une première partie, j’avais expliqué comment ma compagne et moi étions arrivés à Turin, en Italie, et comment s’était déroulée la nuit à l’hôtel. Dans cette deuxième partie, je vais tenter de décrire notre séjour à Vercelli.

Après avoir passé une soirée, une nuit et une matinée à Turin, nous sommes retournés à l’aéroport pour récupérer des amis. Nous avions choisi de louer une voiture pour les trois jours restants. Nous avions réservé, via le site voyages-sncf.com, une voiture de type Quatre portes Familiale chez le loueur Hertz, pour environ 120 euros. Nous avons obtenu une Ford C-Max, voiture spacieuse qui correspondait à nos attentes. Il s’agissait de la première fois que je louais une voiture… et j’ai accumulé les erreurs.

D’abord, j’ai refusé de payer un supplément de 20 euros par jour, qui annule les franchises de 1300 euros en cas de dégâts, et de 2100 euros en cas de vol. Je n’ai eu aucun incident avec la voiture mais, étant donné qu’il s’agissait de ma première conduite en terre italienne, il aurait peut-être été plus sage de prendre ce supplément.

Ensuite, j’ai naïvement signé un document décrivant les dégâts déjà existants sur la voiture, sans faire la moindre vérification avec le loueur. Les jours suivants, j’ai remarqué que certains dégâts n’étaient pas mentionnés sur le document. En particulier, il y avait une partie pliée sur le côté gauche du bas de la caisse, et de grosses rayures sur le côté de droit de la caisse. Il est clair que j’aurais dû exiger un état de la voiture contradictoire lors de la prise en charge, avant même de signer ce document. Ma compagne et moi avions peur de devoir payer la franchise de 1300 euros. Lors de la restitution de la voiture, le loueur nous a simplement demandé si nous avions bien fait le plein. Aucun état de la voiture n’a été fait en notre présence. Nous avons été très surpris, mais aussi soulagés.

Enfin, je n’ai pas demandé de reçu. Je n’ai donc plus aucun document attestant l’état de la voiture et ce à quoi je m’étais engagé. Dans la mesure où ils avaient bien pris soin de « scanner » ma carte bancaire, nous craignions qu’un virement supplémentaire soit exécuté, en réparation des dégâts n’ayant pas été mentionnés. Heureusement,  aucun virement n’a été effectué à ce jour (une semaine après la restitution de la voiture).

Après avoir chargé les bagages dans la voiture, nous avons pris l’autoroute, en direction de Vercelli. J’ai été plutôt impressionné par la qualité des routes italiennes. C’est en réalité comparable aux routes françaises, et surtout beaucoup mieux que les routes trouées de Belgique. J’ai également été satisfait de voir des directions bien indiquées. Je ne me suis pas perdu une seule fois en voiture ! C’est pour dire ! Bien sûr, il y a un bémol à tout cela : le prix des autoroutes. Nous avons payé environ 5 euros pour le trajet Turin-Vercelli, soit une bonne heure de route.

La première chose que nous avons faite en arrivant à Vercelli, c’est de rejoindre l’hôtel dans lequel nous avions réservé une chambre. Cependant, je garderai cet aspect pour une troisième partie car il y a beaucoup à dire…

Je préfère m’attarder sur la très sympathique commune de Vercelli. A la fois ni trop grande (on sent c’est que c’est une ville de campagne), ni trop petite (il existe de nombreuses facilités, des commerces, des supermarchés), c’est tout à fait le genre de ville que je trouve agréable à vivre. Le centre-ville se concentre autour de corso Libertà, la principale rue commerçante. De nombreuses places jouxtent d’ailleurs cette rue. L’office de tourisme se trouve corso Giuseppe Garibaldi, une rue à double voie, avec une sorte de place très étendue au milieu, où les habitants semblent aimer flâner le soir. C’est d’ailleurs dans cette rue que nous avons trouvé le restaurant Pizza e Pasta, qui propose toutes sortes de plats italiens à des prix relativement modestes (5 euros pour une pizza).

C’est tout pour aujourd’hui. Dans une troisième partie, je m’attacherai à vous raconter notre séjour à l’hôtel, ainsi que notre excursion en direction des Alpes.

Mots-clefs : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>