Archive pour juin 2010

Clic de souris aléatoire

Dimanche 20 juin 2010

Dans des précédents billets, j’avais raconté le problème de clavier que je rencontre depuis deux versions de Frugalware (1.1/Getorin et 1.2/Locris) : de façon aléatoire, une simple pression d’une touche déclenche une répétition infinie de cette même touche.

Cette anomalie n’est pas critique puisque la répétition peut être arrêtée en appuyant sur une autre touche (Echap en particulier), mais elle peut engendrer une indisponibilité du système lorsque c’est une touche multimédia associée au lancement d’une application qui se répète. Dans ce cas, l’application est lancée à l’infini, le système devient inutilisable, et la seule solution consiste souvent à éteindre la machine de façon brutale (c’est-à-dire, bouton de l’ordinateur).

Ce que je n’avais pas encore raconté, c’est que j’avais également un problème de souris : le clic de souris n’était pas toujours pris en compte (environ 1 fois sur 3). Au début, je pensais que c’était plutôt un problème matériel (j’utilise cette souris depuis presque 10 ans) ou de batterie (c’est une souris sans-fil), jusqu’à ce que je fasse une découverte…

En cherchant sur Internet une solution à mon problème de clavier, je suis d’abord tombé sur une discussion sur le forum français de ArchLinux. Le problème décrit est exactement le même que le mien. L’anomalie a d’ailleurs été reportée, mais aucune solution ne semble avoir été trouvée puisque l’anomalie a été réouverte (à l’heure où j’écris ces lignes). C’est tout de même rassurant de voir que je ne suis pas le seul dans ce cas.

Puis, en continuant mes recherches, je suis tombé sur de nombreux forums qui expliquaient que le problème de clavier pouvait être lié à la configuration d’une souris PS/2, et qui proposaient, en guise de solution, de préciser le paramètre rate du module du noyau Linux psmouse.

J’ai en effet une souris PS/2 branché sur le port série via un adaptateur, et c’est bien le module psmouse qui est chargé lors du démarrage du système.

J’ai donc, comme proposé par ces forums, ajouté le paramètre suivant à la ligne de démarrage du noyau Linux (fichier /root/grub/menu.lst pour GRUB) :

psmouse.rate=40

Je dois avouer que je vois pas en quoi consiste ce paramètre, et en quoi il pourrait influer sur le clavier.

Quoi qu’il en soit, depuis ce changement, j’ai pu constaté encore avec dépit le problème du clavier, mais… la souris fonctionne maintenant beaucoup mieux ! Chaque clic est maintenant bien pris en compte par le système.

Il reste donc ce problème du clavier. Je dois encore chercher des solutions. J’espère que j’aurais la possibilité de décrire cette hypothétique solution dans un prochain billet.

Apprentissage de la langue khmère

Mercredi 2 juin 2010

Aujourd’hui, je voudrais vous faire part de l’un de mes loisirs : l’apprentissage de la langue khmère.

Le khmer est la langue parlée au Cambodge, un pays d’Asie du Sud-Est, mais aussi partout dans le monde, par les émigrés cambodgiens.

Le système d’écriture du khmer est unique (non partagé avec d’autres langues) et très large (une trentaine de consonnes, une vingtaine de voyelles). Vous pourrez vous donner une idée en faisant un saut sur le site everyday.com.kh.

J’ai tout de suite abandonné l’idée d’apprendre l’écriture et la lecture du khmer. C’est peut-être une bêtise mais cela m’a paru très compliqué.

Je me suis donc concentré sur la compréhension et la prononciation du khmer. J’ai, pour cela, trouvé un certain nombre de sites web permettant d’apprendre le khmer.

Le tout premier site que j’ai trouvé fut Khemarak Pheasa, une association grenobloise donnant des cours de khmer, et la version écrite des cours est disponible sur leur site. Points forts : apprentissage didactique, prononciation disponible, transcription latine bien adaptée aux francophones. Point faible : manque d’expressions et de phrases toutes faites pour le quotidien.

Le deuxième site fut Bong Thom Dot Com. Il s’agit d’un site web cambodgien proposant divers services, dont une rubrique de petites annonces, et un recueil d’expressions khmères/anglaises/françaises appelé AK-ONLINE. Points forts : grand nombre d’expressions très utiles au quotidien, recueil bien structuré, prononciation disponible. Point faible : transcription phonétique plutôt difficile à lire.

Le troisième site trouvé fut Cambodia SeaSite. Il s’agit d’une partie du site d’une université américaine consacrée à l’apprentissage du khmer. Points forts : apprentissage très complet (vocabulaire, expression, grammaire), prononciation disponible, utilisation de l’Alphabet Phonétique International (API). Point faible : uniquement en anglais.

Le quatrième site est celui des projets SEAlang. Il s’agit d’un site américain rassemblant des bibliothèques sur les langues du Sud-Est Asiatique, dont le khmer. Il propose notamment un dictionnaire en ligne. Points forts : dictionnaire ultra complet, utilisation de l’API. Point faible : uniquement en anglais.

Il est à noter que le site Srok Khmer m’a également été d’une grande utilité, avec notamment son introduction sur l’API et la prononciation khmère. Malheureusement, il a récemment fait peau neuve, et la rubrique ainsi que le dictionnaire ont disparu. Il faut espérer que ces informations soient remises en ligne très prochainement.

Quelques autres sites plus ou moins intéressants sont à noter :

Comme vous pouvez le constater, les ressources ne manquent pas pour apprendre le khmer.

Si vous connaissez d’autres sites, n’hésitez pas à les partager via les commentaires.